10 CHOSES QU’UN NEURODROITIER PEUT FAIRE AFIN D’AMÉLIORER SON CERVEAU GAUCHE

Les neurodroitiers sont poussés par la spontanéité. Les plus purs d’entre eux ne planifient jamais leur existence. Ils se laissent transporter au gré des vents et marées. Bien que ça puisse sembler le paradis d’errer ainsi, l’incarnation ici-bas sur terre nous force à évoluer et grandir. Pour la plupart d’entre nous, il est impossible d’envisager une vie erratique, puisque nous sommes faits en partie pour être commandés et travailler. Pour les neurogauchers, la raison de vivre est la sensation du devoir accompli, peu importe quelle est la tâche. Les neurodroitiers ont plutôt tendance à faire à leur tête — on devrait dire à faire à leur cœur — ce qui est souvent opposé à leur stabilité. Trop de vagabondage peut être néfaste. Un équilibre peut être atteint si le neurodroitier se soumet à quelques-unes de ces disciplines.

1- Routine quotidienne

Nettoyer la maison et cuisiner peut devenir exigent. Cependant, les tâches répétées quotidiennement procurent une paix intérieure. En plus de forger le sens des responsabilités, elles engendrent la création d’un cycle bénéfique et entraînent le cerveau à livrer un effort récurrent avec régularité et constance.

2- Pratique de rituels

Les rituels réconfortent l’esprit et génèrent un sentiment de sécurité. Quand le même rituel se produit invariablement, la personne parvient à se défaire du stress et bascule en mode pilotage automatique. Les gestes posés lors du rituel deviennent plus précis avec le temps et peuvent être transposés à d’autres activités, aidant à mieux performer un peu partout. Prendre sa douche le matin, suivi du café, puis le déjeuner et enfin les dents, voilà une séquence qui, lorsqu’elle respecte le même ordre chaque jour, procure un sens de la direction à tout le subconscient. Il faut toutefois ne pas oublier de diversifier les rituels de temps à autre.

3- Lire un livre en entier

Il existe différentes façons de lire un livre. Quand l’on s’assure de ne pas oublier un détail et que l’on revient en arrière à chaque information manquante, nous développons le réflexe de compiler les données et de les séquencer rationnellement. Une part du succès dans la vie est d’accéder à l’information dont on a besoin. Vous ne devez pas avoir à vous dire «si j’avais su»…

4- Calculs et mathématiques

Les calculs arithmétiques mentaux et la résolution de problèmes plus complexes sont conçus pour accéder à la base du champ d’information, de nature quantique. Les chiffres sont des symboles exprimant la moitié linéaire et séquentielle de l’univers. En maîtrisant les chiffres, vous détenez la clé d’une partie du champ d’information dans votre plan d’existence. Le Sudoku est une bonne façon d’intégrer les chiffres dans l’esprit tout en s’amusant.

5- Budget  et finances personnelles

Vous pouvez fortifier votre cerveau gauche en prenant soin de votre argent, soit en tentant de trouver des avenues afin de balancer votre budget dans des périodes de précarité. En plus de vous exercer à calculer, vous vous accomplissez lorsque vous trouvez une solution. La beauté des finances personnelles est que vous pouvez prendre vos propres décisions. Vous apprenez aussi comment surveiller un tableau de bord et porter attention à tous les petits détails. Vous devenez méticuleux. Même si vos finances sont plus aisées, vous devriez quand-même faire un budget.

6- Rapport d’impôt

Les rapports d’impôt peuvent s’avérer complexes. La plupart des gens préfèrent embaucher un professionnel que de se plonger la tête dans cette paperasse. C’est dommage puisque les rapports d’impôt nous donnent un aperçu de notre situation financière à plus longue échéance et par dessus tout nous forcent à compiler toutes les informations et garder nos affaires en ordre.

7- Lecture des documents légaux

Chaque fois que vous vous abonnez à quelque-chose, prenez la peine de lire les lignes des termes et conditions ou les clauses du contrat. Bien que cette expérience soit quelque peu ennuyeuse, vous seriez surpris de réaliser à quel point vous êtes avantagés par rapport à la moyenne des gens quand vous connaissez vos droits. Vous pouvez éviter énormément de problèmes. Lire les textes légaux activent les neurones plus que tout autre genre de texte.

8- Dépannage technique

Avant d’envoyer la voiture ou les appareils défectueux au garage ou à la boutique, tentez de les réparer vous-mêmes. Si vous n’êtes pas bien équipés en  outillage, assurez-vous d’identifier au moins la source du problème. Vous éviterez ainsi de vous faire avoir par un mécanicien peu scrupuleux. Vous pourriez ainsi sauver temps et argent.

9- Bons vieux jeux vidéos

Les jeux vidéo des années quatre-vingt semblent archaïques en comparaison avec les jeux d’aujourd’hui. Pourtant plusieurs d’entre eux étaient à la fois éducatifs et amusants, et stimulaient la pensée séquentielle et rationnelle. Tetris était mon favori et ne m’a jamais causé la moindre obsession.

10- Sports de longue distance

Avant de courrir le marathon, il faut cumuler des centaines d’heures de course à pied. À moins d’avoir été choyé par la nature, tenter de courir 42 km sans entraînement vous causera une blessure ou vous poussera à l’abandon. Peu importe vos attributs physiques, les sports de longue distance vous obligent à vous dépasser pour trouver l’énergie. L’effort mental est colossal, mais une fois que vous y êtes parvenu, vous répéterez l’exploit à d’autres sphères de votre existence. Ces sports vous aideron à développer résilience et ténacité dans la vie en général.

Par: Christian Théberge

Cet article est aussi disponible en anglais au lien suivant:
http://thepoweroftherightbrain.com/2015/09/22/10-things-that-right-brainers-can-do-to-enhance-their-left-brain/
Capitulia©2015
www.capitulia.com

Laisser un commentaire