9 PREUVES QUE NOUS VIVONS DANS UN UNIVERS À RÉALITÉS PARALLÈLES MULTIPLES (MULTIVERS)

Un des courants de la théorie des multivers est la Théorie d’Everett. Un physicien américain du nom de Hugh Everett, dans les années 1960, aurait émis l’hypothèse de mondes multiples où l’univers (ainsi que l’observateur lui-même) fourche à chaque superposition linéaire d’état quantique sans que les lois fondamentales en soient changées (Wikipedia).

Autrement dit, l’existence se scinderait en différents parcours dont les possibilités seraient infinies, et ce à chaque instant, sans que l’observateur ne s’en rende compte. L’être humain vit ainsi dans une infinité de possibilités, comme un jeu vidéo, mais où le script est d’une complexité absolue et où les possibilités sont innombrables. La vie ne serait rien d’autre qu’un jeu vidéo, un reality show, une réalité virtuelle, une réalité… (Théberge, 2013).

Dans cet article, nous ferons le lien entre des expériences irrationnelles vécues couramment et une théorie en physique qui gagne en popularité. Par défaut, notre civilisation prend pour acquis que les lois de la physique classique régissent notre monde, et qu’au final, tout s’explique par des équations mathématiques. Hors, depuis que les scientifiques explorent la contrepartie quantique de l’Univers, la double nature de notre monde ouvre notre champ de conscience à une  infinité de possibilités.

Quand quelqu’un rapporte avoir vécu une expérience paranormale, nous sommes culturellement portés à tourner son témoignage au ridicule en lui disant qu’il en a fumé du bon, pour lui signifier ce que l’on croit être une hallucination. Plus poliment, nous croyons la personne et par solidarité, nous concoctons une explication scientifique, afin de garder l’histoire rationnelle. La plupart des gens feront n’importe quoi pour éviter de faire face au fait qu’il existe une autre réalité extrasensorielle d’une intelligence renversante.

Nous expérimentons tous des phénomènes d’origine quantique tel que la synchronie, ou encore l’impression de déjà vu. Nous ne rêvons pas. Ces expériences surviennent chaque jour, mais nous ne leur prêtons pas attention, ou nous supprimons simplement leur existence de notre mémoire puisqu’elles ne relèvent pas du côté gauche du cerveau: l’intellect. Voici pourtant des preuves qu’elles existent et que nous vivons dans un univers aux réalités parallèles multiples.

1- Le moment présent est la seule véritable expérience.

Tout ce qui est extérieur à votre propre expérience n’est qu’illusion. Ça ne veut pas dire que ça n’existe pas, mais plutôt que tout l’univers existentiel peut être influencé. Bien plus, tout ce qui est relié à l’avenir et au passé est également illusion, reflétant ce que nous sommes dans le moment présent. Ainsi, nous expérimentons le temps chronologique linéaire, mais éventuellement, tout s’efface de notre mémoire et remplacé par des événements plus frais en diapason avec notre soi actuel.

2- L’avenir est défini à notre guise.

C’est assez évident. Chacun est conscient de son pouvoir à créer le futur. Bien que ce soit parfois difficile d’avoir une grande influence sur les moments présents du futur, ça demeure faisable. Il est facile de concevoir que le futur n’existe pas, que ça relève de la pensée. Vision, anticipation, envie, fantasme, ce sont toutes des illusions que nous créons pour maintenir en marche le processus de création dans le présent.

3- Le passé peut être altéré.

C’est plus difficile à croire, mais oui le passé peut être modifié. Il n’est pas changé tout à fait comme si on le prenait et le remplaçait par une meilleure version, parce que nous enregistrons les mémoires d’une certaine trajectoire dans le passé. Certaines erreurs du passé mèneraient supposément à des situations irréversibles dans le futur. Pourtant, ces conséquences ne se manifestent plus dans le présent parce que nous avons évolué assez depuis pour créer une réalité qui ne reflète plus ce passé. Par exemple, nous commettons un crime. Notre sentence est sévère et nous nous retrouvez derrière les barreaux pour plusieurs années. Nous avons tendance à croire que le monde se rangera contre nous pour le restant de nos jours. Puis les choses s’améliorent, nous grandissons intérieurement et faisons la paix avec nous-mêmes et ce passé. La sentence est soudainement réduite et nous sortons de prison prématurément. À notre surprise, tout le monde est heureux de nous revoir, comme si nous n’avions rien fait de grave par le passé. La même chose survient quand on se chicane avec un ami. Tout s’explique dans la nouvelle réalité positive que nous créons pour nous-mêmes et qui influence le présent, effaçant la mauvaise vibration du passé. Les mémoires résistent, mais comme vestige d’un passé fragmenté, remodelé par la nouvelle réalité présente à fréquence positive plus élevée.

4- L’Univers est multidimensionnel ou multi-densité.

Il arrive parfois à certaines personnes de ressentir leur esprit se détacher de leur corps physique, tout en continuant à marcher ou dormir. Si ça vous est arrivé par le passé, vous avez vécu un voyage astral ou projection astral. La matière astrale n’est pas composée de gaz, liquide ou solide, mais d’une soupe d’énergies d’une densité ou  »dimension » plus légère que la matière physique. Nous ne parlons pas ici des dimensions mathématiques euclidiennes de l’espace, bien qu’elles soient reliées de loin.  Notre conscience est naturellement syntonisé dans l’espace 3D ou espace à trois dimensions. Nous vivons simultanément dans tous les espaces de 1D à 12D. Nos cinq sens de base perçoivent le monde matériel 3D et la 4D ou moment présent dans le temps non linéaire peut être ressenti avec le cœur. Nos capacités extrasensorielles doivent être entraînées pour percevoir les autres dimensions. Chaque dimension vibre à différentes fréquences. Plus notre corps vibre haut, plus nous serons conscients des dimension plus élevées. Dans la 5D, l’espace est replié sur lui-même, permettant les voyages interstellaires en seulement quelques minutes, infiniment plus rapide que la ligne droite. La même chose s’applique en matière de manifestation d’une réalité avec l’esprit. En 5D, les réalités parallèles sont repliées les unes sur les autres et la vie y devient de plus en plus favorable. Cette tendance est encore plus prononcée en 6D, et ainsi de suite.

5- Irrégularités dans la réalité.

Nous interagissons avec des objets. Il est déstabilisant de faire face à une défectuosité d’un objet au moment où on en a le plus besoin. Rien n’est plus frustrant qu’une voiture qui tombe en panne sur un pont pendant l’heure de pointe, ou l’antenne satellite qui cause de la neige à l’écran de la télévision TV après avoir acheté une émission sur un canal télé à la carte, etc. Notre réflexe premier est de blâmer l’objet ou la situation, tout sauf nous-mêmes. Quand nous avons la capacité de se regarder avant tout autre réaction dans une telle situation, au lieu de vociférer, nous réalisons à quel point rien n’arrive pour rien. Il s’agit de garder son calme, faire de son mieux pour réparer ou résoudre la défectuosité. Ça nous permet de réaliser à quel point nous apprécions quand tout nos objets domestiques fonctionnent. Quelques temps plus tard, nous réalisons comment notre attitude devait être mise à rude épreuve afin d’apprendre à réparer mais surtout pour apprendre à devenir la personne calme et sereine que nous sommes devenu aujourd’hui.

6- Irrégularités dans nos interactions avec les autres.

Les neurodroitiers tout particulièrement vont vivre des situations où le passé rapproché n’est pas du tout ce qu’ils ont enregistré. Ça arrive fréquemment pendant les querelles, où la fréquence est basse. En essayant de résoudre le conflit, la fréquence commune des deux personne augmente, si bien que quand les deux sont calmés et écoutent la version de l’autre, il arrive que le neurodroitier des deux ait une version différente de l’autre. Parce que l’imagination efface les détails de basse fréquence, donc nous tendons parfois à se souvenir d’une version édulcorée par rapport à l’originale de l’incident. Les neurogauchers appellent cela un manque de communication. D’un point de vue neurodroitier, il s’agit d’une manipulation quantique de la réalité. Les neurodroitiers sont en général plus enclin à stabiliser la réalité lors des conflits et se souvenir d’une version fidèle à la réalité parallèle lors de l’incident. De leur côté, parce qu’ils inter changent les réalités parallèles plus facilement, le neurodroitier supprime la basse fréquence de la réalité de l’incident et crée immédiatement une nouvelle réalité commune à celle de son interlocuteur, résultant en une mésinterprétation de la situation, voir le déni de la part du neurodroitier. Quand l’incident est enregistré, le neurodroitier est pris la main dans le sac avec une ancienne réalité de basse fréquence qui n’est plus la sienne. Une solution consiste à élever sa fréquence énergétique en prenant de profondes respirations, assez pour que la nouvelle réalité annule l’effet de la capture vidéo. La capture vidéo pourrait devenir défectueuse sans raison, absolvant ainsi le neurodroitier de sa culpabilité. Cependant, il faut être totalement aligné avec son soi supérieur pour s’en sauver impunément comme ça. Il faut de la maîtrise de soi.

7- L’ADN et les lignes de la main peuvent changer avec le temps (linéaire).

La science courante croit que nous venons au monde avec un code génétique immuable qui ne changera pas en cette vie. L’exposition à la radioactivité altère l’intégrité du code génétique et entraîne même sa mutation. L’opposé est vrai, quand nous sommes exposé à un champ de vibrations à haute fréquence, des anomalies génétiques peuvent être guéries. De plus, nous pouvons réparer notre code génétique par un changement holistique auto-induit. Les hautes fréquences peuvent êtres maintenues dans le corps en faisant régulièrement de la méditation, du yoga, des exercices, en mangeant santé et en écoutant certains types de musique. Un changement de philosophie de vie drastique et un effort constant pour devenir une meilleure personne accompagné de résultats concrets, voilà qui aura un impact génétique également. Le corps peut s’auto-guérir et se régénérer en entier, mais l’amélioration la plus significative se retrouvera au niveau des lignes de la main. La croyance générale en chiromancie est d’alerter la personne montrant un arrangement des lignes qui laisse présager du danger dans son destin actuel. Des changements de vie positifs vont redessiner favorablement les lignes de la main.

8- Nous avons le libre arbitre de choisir.

Notre pouvoir de choisir est sans conteste la plus puissante preuve que nous vivons dans des embranchements de réalités parallèles multiples. Le destin est un concept vague. Dans certaines traditions orientales, la croyance est répandue comme quoi l’existence est coulée dans le béton, du moins en ce qui a trait au sexe et au rang social, etc. Ainsi, une jeune femme issue d’une caste pauvre en Inde, mariée avant l’âge de 16 ans, a néanmoins la possibilité de renverser son piètre destin. Tout est dans l’esprit. En brisant le cycle karmique de cette croyance, tout est possible à partir de là. Un désir de changement et une nouvelle vie se dessinera. Nous n’avons pas besoin de ces extrêmes pour profiter du pouvoir de la pensée créatrice. Nous pouvons simplement créer une réalité positive en simplement acceptant notre sort avec sérénité et en se comportant afin de faire de ce sort une vie heureuse. Nous sommes là où l’on est sensé être. Peu importe, nous sommes en mode constant de choisir et tout est possible.

9- Nous pouvons réinitialiser notre vie.

Nous sommes stupéfaits quand l’Univers conspire en notre faveur et nous envoie de l’aide inattendue, comme un revenu ou un emploi soudain, au moment où nous étions à la veille d’une faillite personnelle, un signe comme quoi une force supérieure nous guide, où l’aide d’un étranger qui apparaît dans notre vie et disparaît aussitôt son aide apportée, comme s’il était un ange gardien. L’Univers peut se faire discret pour de longues périodes et démontrer son pouvoir miraculeux par des événements improbables, comme si d’un portail, l’ascenseur revient à nous rempli et déverse ses bienfaits en récompense au fruit de nos efforts, comme surgi de nulle part. Plus encore, notre esprit nous communique parfois une impression de déjà vu. Pourtant, ça n’est jamais arrivé avant. Que croire alors? Peut-être est-ce que c’est en train de survenir dans d’autres univers parallèles que nous percevons, mais nous ne pouvons qu’en expérimenter un seul à la fois. Non seulement nous choisissons, mais nous pouvons rediriger notre vie au cours d’un seul instant, à un carrefour aménagé par l’Univers. Oui, nous pouvons réinitialiser notre vie pour le mieux!

Par: Christian Théberge

Cet article est aussi disponible en anglais au lien suivant:
http://thepoweroftherightbrain.com/2015/10/06/9-proofs-that-we-are-living-in-a-multiple-parallel-reality-universe-multiverse/
Capitulia©2015
www.capitulia.com

Laisser un commentaire