25 SAGESSES POUR AIDER LES PARENTS À ÉLEVER UN ENFANT AU CERVEAU DROIT EXCESSIF

Nous connaissons tous au moins une famille aux prises avec un enfant au comportement problématique. Souvent diagnostiqué avec hyperactivité, trouble de déficit d’attention (TDAH), trouble bipolaire, ou trouble de personnalité narcissique, ces enfants sont souvent considérés comme étant non conformes à la norme.

Au lieu de questionner leur réalité, les parents se détachent de leur responsabilités, se lavent les mains et laissent leur enfant entre les mains d’un système de santé à la solde de l’industrie pharmaceutique. L’enfant finira par être médicamenté, donc drogué, dans le but de traiter son déséquilibre.

Cependant, la santé alternative et holistique gagne en popularité, de plus en plus de parents décident de prendre le taureau par les cornes et s’Occupe de leur enfant eux-mêmes au lieu de laisser le système de santé décider de son futur. Puisque toutes les maladies sont psychosomatiques et que tous les malheurs sont d’ordre spirituel, la solution au final est un cheminement de croissance humaine.

Nos êtres chers nous poussent constamment à devenir de meilleures personne, que ce soit le partenaire ou les enfants. Faire de notre enfant un souffre douleur ou le percevoir comme un mouton noir est un refus de faire face à notre propre déséquilibre. Donner des médicaments à l’enfant équivaut à faire l’autruche et sa cacher la tête dans le sable. C’est un blocage. Alors pourquoi ne pas accepter les faits tel quels et s’en servir comme motivation pour grandir. Pour un problème humain, la solution sera humaine.

Les sagesses contenues dans cet articles aideront tous les parents, puisque chaque enfant passe par une phase de son développement où le cerveau droit prédomine. Toutefois, cet article est écrit d’abord dans le but d’aider les parents voulant venir en aide à leur enfant rebelle et indiscipliné. Ces sagesses ne peuvent contenir tout ce dont vous devez savoir, car chaque enfant est différent, mais c’est un bon rappel et un point de départ.

VOTRE PRISE DE CONSCIENCE

Avant d’entamer une nouvelle approche avec votre enfant, mettons certaines choses au clair. Vous aurez à travailler plus fort sur vous que sur votre enfant. De plus, le processus pourrait s’avérer très long. C’est un partenariat impliquant les parents et l’enfant. Souvenez-vous que vous êtes son guide, et non un dictateur.

1- Soyez conscient de la double nature des hémisphères gauche et droit du cerveau dans la psyché humaine.

2- L’enfant n’est pas votre propriété, mais un prêt que l’univers vous a confié.

3- Ça prend une société entière pour élever un enfant. Ne prenez donc pas votre rôle de parent trop au sérieux.

4- Si vous attirez un enfant au cerveau droit excessif dans votre vie, vous souffrez sans doute de déséquilibre également.

5- Votre enfant au cerveau droit excessif restera toujours un neurodroitier, donc n’attendez pas de miracle à ce niveau.

6- Un enfant neurodroitier a un impact énorme dans une famille des neurogauchers. Soyez prêt si vous avez plus d’un neurodroitier parmi vos enfants.

7- Vous êtes le patron. Ne laissez pas l’enfant se comporter en roi et maître. Alignez vos gestes avec vos paroles.

8- Passez du temps avec votre enfant afin de fortifier la relation avec votre enfant et le respect  mutuel.

VOTRE REPROGRAMMATION

La collision entre les égos est inévitable et il est important d’établir les nouveaux rôles. Assurez-vous d’avoir assez de pouvoir sur votre égo.  La guerre du contrôle est l’enjeu majeur. C’est là où la guerre fait rage. Votre enfant tentera de vous vaincre mentalement. La guerre ne doit pas être gagnée. Elle doit être terminée. Vous êtes le parent. Évitez les hostilités. Utilisez la psychologie inversée. Impliquez votre enfant dans le dialogue. Traitez-le comme une personne et non comme un inférieur. parlez-lui comme si vous parliez à un adulte. Vous et votre enfant voulez évoluer en même temps.

9- Vous ne pourrez changer votre enfant, juste changer votre attitude et l’enfant sera transformé.

10- Rééquilibrez-vous en premier et votre enfant fera éventuellement de même.

11- Pratiquez l’amour inconditionnel et l’acceptation totale de votre enfant.

12- Reconsidérez vos croyances, valeurs, principes, connaissances, etc.

13 – Ayez confiance que votre enfant deviendra plus équilibré un jour, mais soyez patient, car c’est le processus d’une vie entière pour un neurodroitier extrême.

REPROGRAMMATION DE VOTRE ENFANT

L’élan de changement est long à obtenir au début d’une nouvelle approche psychologique, surtout quand les rôles des membres de la famille ont été prédéfinis depuis plusieurs années déjà. Vous et votre enfant vous connaissez déjà depuis longtemps, donc le changement sera long et ardu au début. Éventuellement, en gagnant en momentum et en récoltant les fruits de leurs effort, les deux parties savoureront la nouvelle dynamique et trouveront un respect mutuel.

14- Ne blâmez l’enfant constamment, car la solution se trouve dans le renforcement positif.

15- Laissez l’enfant s’exprimer et être fière de sa différence par rapport à la norme.

16- Instaurez des règles, des tâches, une routine et des récompenses pour contrer l’indiscipline.

17- Laissez l’enfant payer le prix de sa piètre gestion du temps et de ses objets éparpillés.

18- Montrez l’exemple à votre enfant par votre attitude, pratiquez ce que vous prêchez.

19- Évitez que votre enfant s’isole, ce qui alimente la dépression. Occupez-le socialement.

20- Donnez-leur beaucoup de temps libre pour qu’il s’adonne à ce qu’ils aiment.

21- Si l’enfant a des dépendances légales (jeu vidéo, TV, malbouffe et sucreries), utilisez-les à petite dose comme récompense.

22- Faites attention à un enfant en proie à des crises d’hystérie, car il est entrain de vous écraser. Au contraire, s’il fugue, c’est que vous avez abusé de force.

PRISE DE CONSCIENCE DE L’ENFANT

Le changement prend un certain temps à se matérialiser, donc plus vous attendez, plus votre enfant est âgé, plus il sera difficile de corriger son comportement. Créez une connexion étroite avec votre enfant dès le bas âge et maintenez-la sainement. Investissez quantité de temps avec votre enfant, mais surtout de la qualité. Plus vous serez prêt de votre enfant, plus il vous prendra au sérieux. Transmettez votre héritage à votre enfant pendant qu’il est encore jeune. Enseignez-lui les bonnes choses.

23- Ouvrez la conscience de votre enfant en l’exposant à une variété d’expériences.

24- Enseignez à votre enfant ses types de personnalité et il sera conscient de son identité.

25- Enseignez à votre enfant la double nature des hémisphères gauche et droit du cerveau.

Par: Christian Théberge

Cet article est aussi disponible en anglais au lien suivant:
http://thepoweroftherightbrain.com/2015/10/07/25-wisdoms-helping-parents-to-raise-an-excessive-right-brained-child/
Capitulia©2015
www.capitulia.com

Laisser un commentaire