5 AMIS ANIMAUX POUR STIMULER LE CERVEAU DROIT

Tel les humains, les animaux ont une âme, des émotions, de la sensibilité et la capacité d’aimer. En fait, ils sont encore plus alignés avec leur intérieur que ne le sont les êtres humains. Ceci est dû en grande partie au fait que les êtres humains sont programmables.

Notre portion cérébrale du néocortex est très évoluée. Nous sommes potentiellement aussi puissants que des machines, en utilisant l’hémisphère gauche, ou nous sommes des psi au potentiel paranormal illimité lorsque nous utilisons l’hémisphère droit du cerveau.

Les animaux n’ont pas les aptitudes suranimales que nous humains possédons, toutefois ces prouesses se révèlent aussi être un handicap. Les animaux peuvent nous aider à reconnecter avec notre vraie nature et l’Univers car ils écoutent presque toujours leurs sentiments et instincts, alors que c’est loin d’être notre cas. Ils ne se demandent pas s’ils vont être jugés d’une certaine manière. Ils ne font que ce qu’ils ressentent. Ils savent simplement être.

De plus, les animaux n’ont pas autant cette propension envers les basses vibrations. Ils savent être heureux et composer avec la situation pourvu qu’ils aient nourriture et stimuli. Leur capacité à accepter leur sort bafoue l’esprit humain. En dépit du fait qu’ils puissent être  nés aux côtés de l’être humain et qu’ils grandissent avec lui, notre influence sur eux restent marginale, même quand on les entraîne à obéir ou à répondre pour une récompense.

Les animaux de compagnie sont ni plus ni moins que des membres de la famille. Ils méritent notre amour et notre dévotion. Nous avons été programmés pour croire que «Dieu nous a fait à son image, pas à l’image des animaux». Cette affirmation est un nonsense. Nous n’allons pas plonger dans le sujet controversé d’un Dieu égoïste au cours de cet article. En revanche, nous mettrons l’emphase sur la pertinence de notre complexe de domination sur les animaux.

Les animaux sont plus près de la nature et plus en résonance avec la création que nous le sommes. Ils vivent en accord avec le plan divin. Les humains peuvent facilement dérailler du plan divin. La grande majorité d’entre nous  ne font qu’écouter les lois d’une Société pervertie au lieu d’écouter Mère Nature et les lois spirituelles de l’Univers auxquelles on aspire. Les animaux sont tout simplement des naturels… Ils sont honnêtes et transparents, démontrent intégrité et amour. Bref, ils sont plus humains que nous ne le sommes…

Dans cet article, nous énumérerons cinq espèces d’animaux vivant en coexistence avec l’être humain depuis les derniers 10 000 ans ou plus. Nous survolerons la relations que nous entretenons avec chacune des espèces. Enfin nous expliquerons l’aide et la contribution que chacun des animaux peuvent apporter à l’être humain  au profit du cerveau droit.

5- Rat

Ayant la réputation d’être une peste à exterminer, les rats nous côtoient depuis que nous construisons des maisons et des villes. Les rats sont connus pour être retrouvés dans les environnements insalubres comme les égouts, les sous-sols en terre, les entre-murs, etc.

Malgré leur mauvaise réputation d’être infectes, vilains et pour leur reproductivité incontrôlable, les rats sont des êtres sociaux brillants et sachant s’adapter. Lorsqu’ils sont apprivoisés, ils sont reconnus pour être la chose la plus adorable qui puissent être. Étant pris jeune, le rat apprécie la vie parmi les être humains et parvient facilement à s’y plaire. Le rat a besoin d’être occupé et stimulé. Son dynamisme est contagieux. Si vous souffrez de paresse ou de procrastination, les rats et aussi les furets sont recommander pour vous aider à sortir de votre torpeur.

L’esprit du rat est d’aller de l’avant. S’il s’arrête, c’est pour mâcher ou renifler quelque-chose. S’ils s’immobilise, c’est pour dormir. Les rats sont de fantastiques compagnons de jeu. Ils aiment jouer et apprendre de nouveaux tours. Ils savent reconnaître lorsque que vous êtes enchantés par ce qu’ils font et ils en rajoutent. Ils comprennent la connexion que vous et eux co-créez et ils y réagissent. Ils n’ont pas de remord. De nature, les rats sont des neurodroitiers. Comme l’être humain, les rats peuvent vivre en large populations. S’ils sont domestiqués, ils peuvent se satisfaire de soins et d’amours.

4- Cochon

Le cochon aussi a mauvaise réputation.  Peut-être parce qu’il est porteur de parasites, ou parce qu’il se roule inlassablement dans la boue, nous associons culturellement le mot «cochon» avec tout ce qui est péché et le mot «porc» avec ce qui est sale.

Pourtant, tout jeunes nous adorons jouer dans la boue, sauter dans l’eau et se salir. Nous tentons de programmer nos enfants à ne pas faire de dégât. Cependant, quand nous les laissons faire, les enfants trouvent un malin plaisir à se couvrir de boue. Qu’arrive-t-il quand nous sommes forcés à grandir dans un environnement propre? Il se peut qu’une fois adulte, nous nous bagarrons dans la boue pour le plaisir ou conduisons un dune buggy, quadricycle ou motocross dans des endroits boueux pour reconnecter avec notre vraie nature. Comme dirait l’autre: exprime-toi! L’usage de la boue et de la peinture se rapprochent. Quand un enfant ne peut résister à faire éclabousser la boue, ils se peut que les gênes d’artistes sommeillent en lui.

Le cochon est-il artiste? C’est un peu poussé comme réflexion, mais il y a certes un résonance avec le fait que le cochon n’a aucune retenue lorsque vient le temps de s’exprimer. Ils n’ont aucune restriction. Ils le font tout simplement. Vivre dans la peau d’un porcin ressemble sans doute à une vie où tout est décontraction et laisser aller. Tout ce dont on a besoin est un trou de boue et qu’importe la nourriture pourvu qu’il y en ait en masse.

En dépit de leur mauvaise réputation sanitaire, les cochons peuvent être élevés dans un environnement propre.  Ils se comportent alors comme n’importe quel autre animal de compagnie. Ils ont tendance à constamment renifler pour trouver de la nourriture, mais ils peuvent dédier leur attention vers des trucs et le dressage s’ils sont bien nourris, et ils peuvent être très amusants à observer.

3- Chat

Je n’ai jamais eu de chat parce que j’étais allergique. Ce qui ne m’empêche pas d’avoir vu et observé le chat  assez souvent pour comprendre qu’il est le plus cerveau gauche des animaux de compagnie, tout en ayant de fortes habiletés du cerveau gauche. Ils ont un sens inné de la direction. Le chat ne fait que ce qui lui plaît. Ne prenez pas trop votre chat pour un bébé car il vous fera vite comprendre qu’il est plus que ça. Le chat est plus futé qu’il n’en a l’air.

Le chat a la réputation d’être égocentrique, parfois narcissique ou même hypocrite.  Minet ne devrait pas être perçu de la sorte. Prendre le chat comme un animal antisocial et indépendant est injuste. Le chat est une  formidable machine à percevoir des réalités que notre spectre du visible inférieur nous empêche de voir. Imaginez un peu si vous pouviez voir la nuit les esprits, fantômes et les entités sombres accrochés à chacun, vous auriez une toute autre version du monde et votre personnalité serait différente. Mettez-vous donc dans la peau du chat.

S’ils ne sont pas aussi sociables que d’autres espèces ne peuvent être, rien n’empêche que si vous mettez de nombreux chats bien nourris dans un même espace clos avec beaucoup de jouets, ils deviennent enjoués, sociables et surtout très créatifs. Allez à l’animalerie du coin et vous constaterez à quel point ils peuvent parfois être amusés. Ne perdez pas de vue que les chats ont un horloge biologique différent du nôtre. Ce sont des animaux nocturnes et certains félins donnent l’impression d’être paresseux et fainéants. Si vous l’observiez la nuit, vous verriez le chat sous un autre jour

Vivre dans la peau d’un chat ne ressemblerait pas tout à fait à la personnification de Garfield. Les chats n’aiment pas dépenser leur énergie pour rien. Ils aiment étudier et observer. Ils ont un but. Ils se fixent des objectifs et s’arrangent pour les atteindre. Les chats sont des animaux ingénieux et inspirants.

2- Cheval

Les chevaux sont des animaux difficiles à contrôler en raison de leur gabarit imposant, mais surtout parce qu’il faut beaucoup de travail pour maintenir leur qualité de vie. Malgré ces obstacles, de plus en plus de gens se découvrent une passion pour les chevaux et ouvrent leur écurie. Qu’est-ce qui explique alors cette popularité grandissante à l’endroit du cheval?

Il est très facile de tomber en amour avec la bête. Maintenir la relation d’amour et la faire grandir sera toutefois un défi pour ceux et celles qui n’ont pas grandi avec des chevaux. le cheval est la réflexion de qui nous sommes. Travailler avec les chevaux nous obligent à mettre notre ego de côté et être le plus vrai possible. L’Équin sait lorsque nous sommes déstabilisés ou hors de nous. Il prendra ses distances si vous le maltraitez ou pour des égarement de conduite.

Les chevaux ont cette habileté à lire et toucher votre cœur. Les chevaux sont tout désignés pour aider les neurogauchers à trouver un certain équilibre ou les gros egos avoués qui veulent se calmer. Le cheval vous obligera à être dans le cœur et vous départir du réflexe de vouloir tout contrôler. Les chevaux ont un quotient neurodroitier très élevé.

1- Chien

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles le chien est le meilleur ami de l’Homme. De un, le chien est véritablement un ami. De deux, votre chien sera votre ami le plus fidèle. De trois, le chien possède le cœur le plus pur parmi tous les animaux. De quatre, le chien vous enseignera l’amour inconditionnel. Le chien aime tellement son maître qu’il risquerait sa vie pour lui.

Malheureusement, le chien est souvent abusé et maltraité. À la fin, le chien ne nourrit pas de remord envers vous et finit par oublier si vous passez du bon temps avec lui. C’est dommage que de nombreux chien finissent enchaînés dans le fond d’une cour et qu’il devienne alors dépressif et agressif. Le chien a besoin plus que tout autre animal de faire partie de la famille. Ça le tue d’être laissé dehors quand la famille est réunie en dedans. Néanmoins, pitou aura vite oublié les disgrâce à son endroit. Au moment où vous allez jouer dehors avec lui, il a déjà tout oublié et il ne prend rien personnel. Il est ressuscité une fois de plus.

Avec la race canine, tout est à propos du moment présent. Le chien saura vous faire oublier les tracas et la mélancolie pour un moment. Les gens qui souffrent d’anxiété (peur de l’avenir) ou dépression (s’accrocher au passé) auraient intérêt à avoir un chien dans leur vie. Soigner, s’occuper et jouer avec un chien est la meilleure des thérapies pour eux. Les êtres humains renfermés et associables comme les joueurs compulsifs et les intravertis peuvent retrouver l’équilibre en prenant la responsabilité d’un chien, les forçant à s’occuper d’un être à aller dehors et sortir de leur bulle au lieu de maintenir leur habitude compulsive ou autodestructrice.

Le chien est le plus neurodroitier des animaux de compagnie et sans doute le plus sociable aussi.

Conclusion

Certaines espèces animales sont prolifiques et leur prolifération cause des maux de tête aux autorités et aux amoureux des animaux qui tentent de leur  trouver un foyer. Par exemple, les chiens sont souvent élevés dans des conditions catastrophiques. Qu’ils soient destiné à être animal de compagnie, en usine à chiot ou élevé pour sa viande, trop d’animaux sont négligés. Nous avons besoin des animaux pour notre conscience et notre connexion avec le plan divin, mais il faudra savoir respecter nos petites bêtes et contenir leur reproduction pour ne pas se retrouver avec les problèmes reliés à la promiscuité. L’aide des exterminateurs ou animaliers ne devraient pas être nécessaire si l’on fait attention.

En tant qu’espèce qui se croit en droit de dominer et faire subir les pires sévices aux autres, l’être humain a le devoir de se défaire de cet implant mental destructeur. Nous devrions laisser les animaux là où ils sont le mieux: dans la nature. Pour ceux qui ont été domestiqués avec le temps, nous avons le devoir de les respecter pour le soutien qu’ils nous apportent. On dit qu’on reconnaît une société à sa façon dont elle traite les animaux et ses personnes âgées. Quand on voit des pompiers ou policiers secourir un chiot tombé dans un puits ou un chat pris sur une branche d’arbre, il faut se dire que nous méritons encore le bien procuré par nos amis les animaux.

Par: Christian Théberge

This article is also available by clicking on the link here below:
https://thepoweroftherightbrain.com/2016/05/23/5-best-animal-companion-for-a-right-brain-lifestyle/
Capitulia©2016
www.capitulia.com

2 réflexions sur “5 AMIS ANIMAUX POUR STIMULER LE CERVEAU DROIT

  1. Article très intéressant. Personnellement, je pencherais pour le chat ou bien le cheval. Ils sont à la fois étranges et difficiles à dresser. Mais dès que vous vous habituez à partager vos quotidiens et passer de bon temps avec eux, il vous serait facile ensuite de faire partie de leur vie.

Laisser un commentaire