LA GESTION DE L’ÉNERGIE EN VUE DE FAIRE DE L’ARGENT (SÉRIE MONNAIE ARGENT – 5 DE 10)

Nous avons vu dans le dernier article que la première étape pour se remettre d’une mauvaise situation monétaire est de nettoyer son champ énergétique. Nous avons vu aussi qu’il faut reprogrammer le cerveau gauche pour stopper l’effet pervers des croyances fausses ou limitatives. Nous avons vu aussi qu’il existe une technique, appelée kaïrographie, conçue afin d’identifier nos blocages empoisonnant notre relation à l’argent. Finalement, nous avons que la polarité doit parfois être inversée. Quand notre approche face à l’argent ne fonctionne pas, il vaut mieux changer pour l’autre. Ainsi, si nous sommes toujours dans l’action, mais que rien n’aboutit, il vaudrait mieux relaxer et apprendre à juste être. Au contraire si l’on est trop passif, il faut passer à l’action. Ce dernier facteur ne doit pas être négligé en dépit du peu de couverture qu’on en a fait.

Une fois que l’on a pris conscience de la nature énergétique de l’argent et des caractéristiques uniques de notre individualité, nous sommes alors prêts pour l’assainissement. Chacun est différent à l’intérieur en ce qui a trait à la perception et le comportement face à l’argent.

Les gens qui s’enrichissent sont ceux qui gèrent bien l’énergie et qui entretiennent une approche gagnant-gagnant vis à vis l’argent. Aussi, ils maîtrisent bien les lois spirituelles de l’Univers, consciemment ou non. Afin de devenir l’un de ces gestionnaires du temps et de l’énergie dans un contexte de flux monétaire, nous devons réaliser l’impact de la limitation du temps, prendre les bonnes décisions de gestion du temps, ainsi que de connaître notre profil pour la relation à l’argent. Voyons comment se dessine la gestion de l’énergie dans un contexte de va et vient de l’argent.

Gestion du temps

On dit que «le temps c’est de l’argent». C’est d’autant plus vrai quand on prend en considération qu’il n’y a que 24 heures dans une journée. Le temps est une ressources limitée. L’énergie pure est quand à elle illimité. Nous pouvons potentiellement générer une quantité infinie d’argent au cours de notre vie, sauf qu’en réalité, il y a une certaine finitude, puis qu’il n’y a que 24 heures dans une journée. Il n’y a rien que l’on puisse faire à ce propos sauf bien gérer ce temps précieux et vivre le moment présent à fond.

En ayant du temps libre pour soi chaque jour, on peut alors profiter de l’énergie disponible dans le moment présent quand nous arrêtons notre course folle et que nous faisons Un avec l’Univers. La quasi totalité des gens riches qui ont vu le jour dans une classe modeste ou pauvre ont su le faire en se gardant beaucoup de temps pour soi afin d’évoluer. L’attitude y est pour beaucoup, mais une bonne attitude sans penser à soi-même et se ressourcer ne sert à rien.

Jack Ma, ce fameux entrepreneur Taïwanais, bâtisseur de l’empire Alibaba a eu à peiner de nombreuses années de sa vie au début de sa carrière. Présentement, il possède une fortune évaluée à environ 30 milliards de $US. Un de ses plus précieux conseils concerne ce que l’on fait de nos soirées. La plupart d’entre nous travaillons de jour dans un emploi à temps plein. Le temps qu’il nous reste alors à consacrer à soi se trouve le soir. En d’autres mots, ce que l’on fait de nos temps libres, que ce soit en soirée ou de jour, c’est ce qui déterminera notre futur.

Jack Ma suggère que nous ayons une deuxième carrière en parallèle à laquelle nous nous exerçons chaque soir, de lire davantage, de travailler sur des projets personnels, de contribuer activement à élargir notre réseau de contact et enfin de ne pas tarder, de débuter dès aujourd’hui. Une deuxième carrière, plus fructueuse que la première prend parfois de nombreuses années avant de prendre son envol. Le plus tôt on se lance, le mieux c’est.

Comment gérez-vous vos temps libres? Voici l’exemple de la gestion de mon temps lorsque j’étais employé. Déjà, je m’assurais d’avoir quelques heures de temps libre pour moi chaque jour. Pendant les weekends je m’assurais de passer plus de temps avec mes êtres chers et de juste vivre le moment présent, en famille ou avec de nouvelles connaissances.

occupation-et-gestion-du-temps

Le graphique circulaire ci-dessus montre mon occupation du temps pendant les cinq jours de la semaine de travail. J’avais déjà tendance à consacrer beaucoup de temps à ma personne et à mes projets. J’entrevoyais déjà qu’un jour j’allais quitter le marcher de l’emploi pour partir à mon propre compte, pour mon bénéfice. Quatre heures par jour dédiées à ma personne, c’était beaucoup plus que la moyenne, mais pas encore suffisant pour ce qui s’en venait. Avant le grand saut, j’ai eu le temps d’écrire mon premier livre, corriger, éditer et publier ce même livre en ouvrant ma maison d’édition (de documents, logiciels et sites web) tout en même temps. Voici l’autre graphique circulaire de l’occupation de mon temps, maintenant à mon compte:

occupation-et-gestion-du-temps-affaire

Comme vous voyez, les horaires diffèrent considérablement. J’ai une heure de plus pour dormir, puis j’ai une heure de moins à perdre chaque jour dans les déplacements que je peux consacrer à ma famille. Mais le meilleur échange est et de loin le temps que je consacrais à mon employeur que je dédie maintenant à des activités professionnelles qui me passionnent. C’est huit heures par jour que je peux dédier à mon entreprise et mes projets personnels. Ma qualité de vie s’est améliorée considérablement en dépit de la perte de revenu importante.

Relation entre temps et énergie

Dans un autre article de ce blogue WHY IS THERE SO MANY PEOPLE CHANGING CAREER THESE DAYS, j’explique la relation entre l’argent monnaie et l’énergie. J’affirme qu’il existe un maximum d’énergie et de temps qu’une personne peux consacrer afin de générer des revenus. J’affirme aussi qu’il nous faut un minimum d’argent et de bonheur pour atteindre la plénitude en cette vie. Toutefois, les graphiques illustrent tout ceci en combinant temps et argent ensemble. Séparons maintenant le «temps» sur l’axe des X et l’«argent monnaie» sur l’axe des Y.

relation-temps-vs-energie-en-vue-de-generer-argent-monnaie

Sur ce graphique, nous notons les différents maximums de l’énergie que l’on peut déployer et les heures disponibles que nous pouvons consacrer à cultiver l’argent ainsi que de travailler sur les avenues qui permettent d’accroître notre fortune, comme les activités sociales, le réseautage, la formation, la gestion et l’administration et sans oublier la réflexion.

Les riches aristocrates investissent peu de temps aux besognes en se consacrant plutôt à d’autres aspects. En bout de ligne, ils dépensent peu d’énergie et dédient tout leur temps à des occupations qui contribuent à leur fortune. Bien sûr, ils apprennent tôt les habitudes qui font fructifier l’argent et ils bénéficient du support des membres de leur classe, n’ayant pas à bâtir autant qu’un autre aurait à le faire au départ.

Les entrepreneurs et les travailleurs autonomes travailleront plus fort, surtout à leurs débuts, mais parviendront à gérer leur temps, sans quoi ils s’épuiseront. Au final, ils auront appris à optimiser leur temps et leur énergie comme le font si bien les membres de l’aristocratie.

La classe moyenne intellectuelle, compte sur l’éducation et/ou la profession pour faire de l’argent. Ils vont tendre à consacrer leur énergie à leur employeur. La classe moyenne et la classe ouvrière, ce sont les forces vives d’une nation, puisque ces gens sont pour la plupart des neurogauchers qui font fonctionner la société et qui donnent plus qu’ils en reçoivent en retour.

L’État, les corporations ainsi que les classes riches dépendent de la classe moyenne. C’est un enjeu délicat. D’un côté, les syndicats veillent pour ne pas que les ouvriers se fassent exploiter et un marché libre garantit que la classe moyenne intellectuelle sera rémunérée à sa juste valeur.

Finalement, la classe pauvre souffre du cercle vicieux entretenu par le manque d’argent pour faire quoi que ce soit, entretenant leur inaptitude ou leur démotivation à donner du temps pour contribuer à la société.

Les 4 types de personnalité dans la relation énergie-argent

D’autre part, l’énergie et l’argent sont tous deux infinis en théorie, mais il s’avère qu’ils sont limités dans la pratique. Il semble aussi qu’il y ait un certain seuil qu’une fortune personnelle ne peut dépasser. Personne ne parvient à amasser une fortune qui va au-delà de 100 milliards de $. Seules les grandes corporations y arrivent. S’agit-il d’une loi de la nature ou est-ce voulu?

Dans tous les cas, chacun gère son argent différemment. Nous avons tous une perception de l’argent qui est ou bien financière ou bien l’observation des flux monétaires. On veut soit s’accaparer cette énergie qu’est l’argent ou on veut la laisser circuler.

Par surcroît, la façon dont nous nous y prenons pour générer des revenus varie d’une personne à l’autre. Dans les cas extrêmes, nous sommes des donneurs actifs d’énergie ou encore nous sommes plutôt des preneurs passifs. Ceci va déterminer le type de relation naturelle que nous entretenons avec l’argent. Ces 4 types sont:

  • Le Preneur financier
  • Le Preneur monétaire
  • Le Donneur financier
  • Le Donneur monétaire

Il n’y a pas un type meilleur qu’un autre; il n’y a que des gens différents. Ce qui compte c’est la façon dont nous réagissons au type qui nous caractérise. Si l’on est plutôt donneur, nous devons apprendre à recevoir. Si l’on se perd trop dans la finance en tentant de générer le maximum de profits par des mécanismes et que l’on perd de vue la base des flux monétaires ou de la tenue de livre, alors nous devons jeter une attention plus particulière sur les principes énergétiques. En somme, le but est de trouver le juste équilibre pour nous.

Voici un graphique illustrant comment notre type se positionnerait par un test de 20 questions:

4-types-de-personnalite-energie-monnaie-argent

Comme le dit si bien T Harv Eker, le plus célèbre des motivateurs de richesse au Canada, nous possédons chacun notre money blueprint. Il veut dire par là que nous naissons avec notre propre type de personnalité relié à la gestion la création d’argent.

La perfection est l’équilibre absolue: la valeur zéro. Cependant, elle est impossible à atteindre car personne n’est parfait. Le plus important est de s’éloigner des valeurs de 20 pour tendre vers le centre 0, sans considération pour notre type. Il faut donc marquer moins de 10 points sur les deux axes X et Y pour se situer sur l’un des carrés dont un coin est à zéro. Se situer dans un des carrés des coins extérieurs témoignerait de l’excès dans notre type. Dans un tel cas, il faut apporter une correction, soit par une thérapie ou juste une prise de conscience. Voici la description de l’archétype pour chacun.

Le Preneur financier

Il est «cheap». Il tend à s’endetter pour de grandes dépenses. Son image de lui-même est importante. Il tend à contracter des prêts importants. Il peine à rembourser ses emprunts, surtout dans le cas de l’hypothèque. Il désire avoir le contrôle sur les aspects de sa vie, en particulier l’argent. S’il semble bien gérer ses finance à prime à bord, il en perdra le contrôle tôt ou tard.

Le Preneur monétaire

Il est indiscipliné. Il tend à dépenser au dessus de ses moyens. Il remplit ses nombreuses cartes de crédit ainsi que sa marge de crédit. Ils se sent alors pris au piège. S’il réagit à temps, il s’en tiendra à son budget pour une certaine période de temps. S’il n’apprend pas sa leçon, il replongera dans la dette à nouveau. Il parvient néanmoins à obtenir de l’aide monétaire de ses pairs. Il doit être une bonne personne malgré sa mauvaise habitude de jeter son argent par les fenêtres.

Le Donneur financier

Il est discipliné. Il tend à accumuler plus d’argent qu’il n’en dépense et il aime bien faire fructifier ses avoirs. Il lui arrive parfois de donner de l’argent, mais seulement s’il peut le ravoir en totalité avec parfois un intérêt chargé à son emprunteur, ou s’il peut déduire ce montant de sur son rapport d’impôt. Il recherche la reconnaissance et donnera en fonction des honneurs plus que de la cause. Puis quand il donne, c’est souvent une somme importante.

Le Donneur monétaire

Il est génereux. Il tend à travailler très fort pour son argent. Il donne le meilleur de lui-même à son employeur, à ces clients, ainsi que pour sa famille et ses amis. Il ne compte pas. Il donne de petites sommes à la fois, mais le fait souvent. Il aime bien inviter et payer la note. Il est la première personne que les gens vont voir quand il ont besoin d’argent. Il a de la difficulté à dire non. Il se fait parfois exploiter.

Conclusion

Si vous êtes présentement dans des circonstances monétaires difficiles, une fois que vous avez pris conscience de la situation, jetez un coup d’œil à votre occupation du temps. Rappelez-vous que le temps est limité et que sa gestion optimale où vous êtes l’occupation la plus importante est le secret dans une transition de carrière réussie. Assurez-vous aussi de bien comprendre la relation entre l’argent et l’énergie  et de savoir où se trouve l’équilibre en tout. L’argent monnaie est une forme d’énergie complexe et son abondance ne se trouve pas dans le mérite, mais dans la culture de l’optimisation de son temps et de son énergie. Il faut un certain équilibre entre donner et recevoir et il faut un équilibre entre la gestion financière et la transmutation de l’énergie en argent monnaie.

Liens

https://www.linkedin.com/pulse/after-work-what-determines-your-future-spend-one-hour-sundaram?trk=hp-feed-article-title-like

Autres articles de cette série:

Par: Christian Théberge

This article is also available by clicking on the link here below:
www.thepoweroftherightbrain.com
Capitulia©2016
capitulia.com

Laisser un commentaire