MESURE SUR DES ÉCHELLES VIBRATOIRES EN UTILISANT L’INDICE CHAKRIQUE (SÉRIE KAÏROGRAPHIE – 9 DE 8 (BONI))

La kaïrographie est un nouveau champ d’étude qui se consacre à la signature énergétique de l’être humain. Dans les articles de cette série, nous avons vu que l’on peut:

  • déterminer notre taux vibratoire global de l’être à l’aide de l’indice chakrique;
  • illustrer graphiquement notre signature énergétique à chaque couche ou aspect de vie;
  • identifier nos blocages qui nous empêchent d’élever notre vibration;
  • mesurer notre centrage sur soi (par rapport à notre essence divine) et se recentrer;
  • harmoniser nos deux hémisphères gauche et droit du cerveau.

La kaïrographie est un véritable portail vers de nouvelles disciplines dans l’étude de l’esprit humain. La raison pour laquelle la Structure Énergétique Humaine (SEH) est si complexe est que le niveau de subtilité de l’énergie c’est celui de la lumière. À son niveau le plus élémentaire, l’énergie est pure conscience, au-delà de l’information, au-delà de la lumière telle qu’on la conçoit. Nos instruments de mesure se limitent au champ électromagnétique. La seule façon d’accéder au centre «Soi» de notre essence est en mesurant notre ressenti.

Évidemment, les sentiments sont tout sauf précis, car ils ne sont pas de l’information, mais bien de la conscience. Toute cette masse d’information imprécise donne une vue d’ensemble pourtant claire qu’il est impossible d’obtenir autrement. C’est pourquoi la kaïrographie n’est pas une science empirique… du moins pour l’instant.

Dans un autre ordre d’idée, la kaïrographie contribue à bien d’autres disciplines de l’énergie humaine. KAIROgraph 1.0 est à date le seul outil utilisé en kaïrographie. La première édition nous permet d’accéder à la mesure du taux vibratoire en extrayant de l’information directement du champ quantique. KAIROgraph 1.0 est la seule technologie de son genre sur le marché.

En manœuvrant le logiciel KAIROgraph 1.0, nous pouvons mesurer l’indice chakrique et appliquer le résultat sur trois autres échelles différentes pour mesurer la vibration:

  • L’échelle de Bovis
  • L’échelle de Vitalité
  • L’échelle de Conscience de Hawkins

Voyons en détail comment nous appliquons en kaïrographie la mesure de l’indice chakrique au taux vibratoire, au taux de vitalité et au niveau de conscience, en utilisant KAIROgraph 1.0 perso.

L’échelle chakrique en kaïrographie

Cette discipline qu’est la kaïrographie vise à mesurer le taux vibratoire de chaque aspect de la vie d’une personne et pour chaque sujet d’un même aspect. Chacune de ces mesures constitue un des innombrables points composant la signature énergétique. En reliant les points mesurés, la représentation graphique obtenue présente à la personne évaluée le profil de sa personnalité dans une toute nouvelle perspective. En explorant notre être dans cette nouvelle voie énergétique, nous ajoutons une compréhension additionnelle, ô combien importante, à cette quête de savoir qui nous sommes.

L’indice chakrique est donc la mesure d’où l’on se trouve dans le spectre vibratoire. À 0 (zéro), c’est la mort du corps physique. En dessous de 1, la personne s’autodétruit.  Seul le squelette et les couches spirituelles de basses vibration survivent. En dessous de 3, la vie est problématique et est une constante bataille pour la survie.

Généralement, un être humain fonctionnel et normal devrait obtenir un score se situant entre 3 et 5, où 4 est un idéal hypothétique, soit de vivre dans le (chakra du) cœur. La grande majorité de la population humaine à la surface de la Terre devrait se situer entre 2 et 4.

Exceptionnellement, les personnes plus évoluées obtiendront un score au-delà de 5. Bien que KAIROgraph 1.0 ne puisse mesurer au-delà de 7, il est théoriquement possible qu’un individu se situe en réalité à 8 ou 9 ou 10. Le logiciel a été conçu pour guider les gens souffrants de problème d’ordre énergétique et qui veulent augmenter leur vibration pour se guérir.

Voici l’exemple d’un score de 5,333 sur l’échelle chakrique:

L’échelle de Bovis

De loin la plus connue, l’échelle de Bovis, aussi appelée biomètre de Bovis, est un outil de mesure du niveau d’énergie vitale des substances comme les aliments, les médicaments, les organismes vivants, les objets inanimés ou encore l’énergie cosmo-tellurique d’un lieu. Elle fut créée par un physicien Français du nom d’André Bovis. Avec l’aide de l’ingénieur Simoneton, ils mirent sur pied un biomètre afin de déterminer si une nourriture est bonne pour le corps humain ou non.

À l’origine, l’échelle était graduée de 1000 à 10000 unités. Jusqu’à tout récemment, une échelle de Bovis remaniée s’échelonne de 1000 à 50000 unités, où 6500 est un point de neutralité et de référence en physique, correspondant à la longueur d’onde de la lumière rouge.

De 0 à 6500, la substance est dégénérative. Au-delà de 6500, l’énergie contenue dans la substance fait que celle-ci est regénérative. En moyenne pour les être humains, la nourriture devrait avoisiner les 8000 unités. Pour les lieux géographiques, la mesure doit se situer entre 7000 et 18000 unités pour que les habitants y maintiennent une vie saine.

Bien que le biomètre de Bovis fut initialement conçu pour la nutrition, la plupart des applications de l’échelle de Bovis se retrouvent en radiesthésie, en géobiologie et en géométrie sacrée. En radiesthésie, certains experts mesurent en «uB» (unité de Bovis) la  »fréquence vibratoire ».

En 2014, une toute nouvelle échelle de Bovis vit le jour, proposant une graduation allant de 1000 à 90000 uB, pour une meilleure correspondance avec la lumière du spectre électromagnétique. Voici quelques-uns des différents noms désignant l’échelle de Bovis:

  • Biomètre de Bovis
  • Baromètre de Bovis
  • Géodynamètre

Voici un exemple de profil dans KAIROgraph 1.0 montrant un score de 14000 sur l’échelle de Bovis:

 

L’échelle de vitalité

Au sein de la communauté des experts provenant des sciences non empiriques, on utilise une autre échelle pour mesurer la force vitale, davantage utilisée pour les aliments. Il s’agit du «taux de vitalité», à l’instar du Biomètre de Bovis, également disposé sur un baromètre de 180 degrés.

L’échelle de vitalité est graduée de sorte que le point neutre, à 0 (zéro) se situe au milieu. La lecture de l’échelle de vitalité est plus intuitive et plus facile à interpréter. Toutefois, l’échelle de vitalité ne trouve aucune correspondance avec un système de mesure établi et est par conséquent moins rigoureuse. Elle s’étale de -50 à 50, et parfois même de 0 à 100 selon les auteurs.

En nutrition holistique, l’échelle de vitalité propose l’évaluation de la nourriture basée sur la résonance avec la vibration. Ainsi, les personnes au taux vibratoire plus bas devraient se contenter de nourriture à basse vitalité, autrement elles se sentiront confuses. Les personnes de taux vibratoire plus élevé doivent se nourrir d’aliments à haute vitalité. C’est pourquoi de jours, beaucoup de gens développent des intolérances à une alimentation populaire. Leur conscience et leur taux vibratoire s’élèvent, mais ils continuent d’ingérer la même nourriture lourde à basse vibration qui n’est alors plus appropriée à la vitalité dont ils aspirent. Les gens hautement vibrants doivent se nourrir d’aliments frais, biologiques et alcalinisant pour le métabolisme. Les gens à haute conscience spirituelles devant maintenir une vibration très élevée devront se tourner vers le végétalisme et même le crudivorisme. Ultimement, ils devront même se tourner vers le jeûne.

Voici un exemple de profil dans KAIROgraph 1.0 montrant un score de 35 sur l’échelle de vitalité:

L’échelle de Consciousness de Hawkins

David R. Hawkins MD PhD possède une longue feuille de route en matière de conscience et de recherche sur l’illumination. Une de ses plus importante contributions est l’Échelle de conscience.

Cependant, Hawkins mesure la conscience en hertz. En kaïrographie, nous distinguons «vibration» (uB) et «fréquence» (hertz). La vibration mesure la lumière élémentaire, donc la conscience, et non l’information. La conscience est plus subtile à détecter et se traduit en valeurs absolue, où plus la valeur est élevée, plus la vibration est élevée aussi. En retour, la fréquence est une unité de mesure de l’information sous forme d’énergie électromagnétique. En harmonique, la conscience résonne avec la valeur de 432 Hz. Chaque plage de fréquence traduit une information différente. Hawkins voit la fréquence comme étant absolue. C’est pourquoi en kaïrographie, nous utiliserons son échelle pour sa succession des couleurs dans la charte plutôt que pour l’unité de mesure utilisée en vue de garder la notion de vibration (conscience) séparée de la fréquence (information).

Car l’échelle de conscience de Hawkins s’est imposée comme étant un standard, unique en son genre, et demeure très attrayante pour l’utilité qu’on veut en faire en kaïrographie. L’échelle est graduée de 1 à 1000. Hawkins estime que la moyenne de la population humaine à 200.

Voici un exemple de profil dans KAIROgraph 1.0 montrant un score de 350 sur l’échelle de conscience de Hawkins:

Superposition des échelles de mesure

En utilisant l’indice chakrique, on voit une relation apparaître entre les trois différentes échelles au niveau des couleurs spectrales utilisées dans l’illustrations de celles-ci. En superposant les mêmes couleurs communément utilisées en vue de faire ressortir la gradation, on perçoit une forte corrélation visuelle, surtout pour les valeurs centrales.

Afin de mieux comprendre la corrélation en question, reprenons les exemples à chaque échelle, lesquels sont de vrais résultats appartenant à une même personne. Les scores sont les suivants: 5,333 à l’échelle chakrique, 14000 à l’échelle de Bovis, 35 à l’échelle de vitalité et 350 à l’échelle de conscience. L’échelle chakrique sera l’échelle de référence. En fonction des couleurs, nous obtenons un équivalent vibratoire standard à chaque échelle (voir les scores encerclés):

On peut interpréter le cas ci-haut comme suit:

  1. cette personne est prédominante au niveau du chakra de la gorge (expression et communication)
  2. cette personne aurait intérêt à se manger des aliments organiques, frais et crus
  3. cette personne aurait intérêt à vivre en campagne près de la nature
  4. cette personne accepte, transcende, se pardonne et raisonne comme philosophie de vie

Notez qu’il n’y a cependant pas de corrélation entre les valeurs. Les scores de 35 de vitalité et 350 pour le niveau de conscience sont pure coïncidence.

Conclusion

À l’aide d’une analyse kaïrographique en utilisant KAIROgraph 1.0 perso avancé, on peut donc:

  1. déterminer notre chakra prédominant, là ou notre esprit connecte avec notre être;
  2. déterminer notre taux vibratoire et le cadre où l’on devrait vivre;
  3. déterminer la nourriture qui convient ou résonne avec notre corps physique;
  4. déterminer notre niveau de conscience spirituelle;

Le but de cet article n’est pas de vous vendre la croyance envers toutes ces échelles de mesure de vibration, mais plutôt d’explorer l’étendue des possibilités que nous offre l’étude de la signature énergétique, en plus du contenu des autres articles de cette série.

Il faut aussi mentionner un autre aspect utile en kaïrographie. L’indice chakrique est un outil important dans la compréhension de ce qu’est la vibration humaine. «Fréquence» et «vibration» sont souvent identifiée comme étant la même chose. La kaïrographie proposes une distinction. Cette distinction est essentielle et mène à une nouvelle vision de l’esprit humain et de la perception de ce qu’est l’énergie. Étant-donné la complexité de l’accès à des données sur la vibration, la kaïrographie s’impose comme un outil unique et fort prometteur.

Références

LE TAUX VIBRATOIRE

http://ngsm.eu/taux-vibratoire/624-le-taux-vibratoire

http://www.arcturius.org/chroniques/echelle-de-conscience-de-hawkins/

Autres articles de cette série:

Par: Christian Théberge

This article is also available by clicking on the link here below:
www.thepoweroftherightbrain.com
Capitulia©2016
www.capitulia.com

Laisser un commentaire