10 CONSEILS POUR NEUROGAUCHER AFIN DE DÉVELOPPER LE CERVEAU DROIT DAVANTAGE

Les gens vont à l’école pour préparer leur intellect au marché du travail, dominé par l’influence du cerveau gauche. Les neurodroitiers comprennent parfaitement ce que signifie agir rationnellement. À l’inverse, les neurogauchers ont plus de difficulté à comprendre les  neurodroitiers. Pourquoi? Parce que les neurogauchers perçoivent le travail et la vie en société de façon technocratique. Ils mettent une grande emphase sur le bagage académique et technique. Surtout, le cerveau droit se forge à l’école de la vie, par essai et erreur. Chacun chemine dans sa propre formation du cerveau droit, mais les neurodroitiers sont nettements avantagés en matière d’aptitudes interrelationnelles. Les neurodroitiers sont généralement plus aptes à réussir dans les postes de micro-gestion et de réseautage en raison de leur nature quantique. Ils ont les habiletés pour gérer un environnement chaotique, plus ou moins ordonné. Il peut être frustrant pour un neurogaucher en place depuis longtemps de voir un neurodroitier «incompétent» être promu à sa place. Cependant, il faut se rappeler que professionnalisme veut aussi dire auto-apprentissage et variété d’expériences extra-curriculaires. Les employeurs et la société en général sont de plus en plus à l’affût des personnes démontrant équilibre entre qualification apprise et qualités acquises. Voici quelques conseils pour aider les neurogauchers à stimuler leur cerveau droit et trouver l’équilibre. Lire la suite

10 CHOSES QU’UN NEURODROITIER PEUT FAIRE AFIN D’AMÉLIORER SON CERVEAU GAUCHE

Les neurodroitiers sont poussés par la spontanéité. Les plus purs d’entre eux ne planifient jamais leur existence. Ils se laissent transporter au gré des vents et marées. Bien que ça puisse sembler le paradis d’errer ainsi, l’incarnation ici-bas sur terre nous force à évoluer et grandir. Pour la plupart d’entre nous, il est impossible d’envisager une vie erratique, puisque nous sommes faits en partie pour être commandés et travailler. Pour les neurogauchers, la raison de vivre est la sensation du devoir accompli, peu importe quelle est la tâche. Les neurodroitiers ont plutôt tendance à faire à leur tête — on devrait dire à faire à leur cœur — ce qui est souvent opposé à leur stabilité. Trop de vagabondage peut être néfaste. Un équilibre peut être atteint si le neurodroitier se soumet à quelques-unes de ces disciplines. Lire la suite